Avertir le modérateur

10/04/2007

cartes précédentes

C'est dès la première édition, en 1997 sous le titre "100 km pour vivre Paris à Vélo", d'une carte des aménagements cyclables qu'elle avait réalisés, que la Ville a débuté la tradition, toujours scrupuleusement respectée depuis, de produire des cartes totalement fantaisistes. Devenu maire, Bertrand Delanoë ne voulut pas être moins performant que Jean Tibéri dans la production d'erreurs: dès la première carte qu'il préfaça, en 2003, il suivit, en l'amplifiant, la voie tracée pas son prédécesseur. Un petit aperçu des plus pittoresques de ces erreurs.


La carte de 1997 est visible sur Internet à
http://www.fubicy.org/montreuil/parivelo.html
On y trouve déjà de splendides erreurs sur le fond de plan: les boulevards St Michel et de Port-Royal rebaptisés rues St Jacques et Claude Bernard, la rue de Turbigo contournant par le Nord la place de la République... Et surtout, le boulevard des Invalides continuant sur l'avenue de Villars jusqu'à la place Vauban, et les ponts des Invalides et Alexandre III ayant été confondus, le tracé d'une piste cyclable se retrouve traverser de part en part... le dôme des Invalides!

Ces approximations, et plusieurs erreurs dans les relevés, rendaient cette carte très difficile à utiliser par les cyclistes. La plupart d'entre elles, pourtant signalées à la municipalité, furent cependant reproduites dans les éditions suivantes de cette carte.

La carte produite en 2003 par la nouvelle municipalité comporte elle aussi un pâté de maisons traversé, cette fois-ci par un couloir de bus ET une piste cyclable, mais dans un quartier plus populaire, entre l’avenue Corentin Cariou et le canal St-Denis, face au boulevard MacDonald. On renouvela aussi les confusions dans la dénomination des rues, St Honoré et St Martin se mélangeant avec leurs faubourgs, la rue Haxo et le boulevard de Montmorency se perdant dans l'inconnu, plusieurs rues débordant sur leur voisine... Une nouveauté, les fautes d'orthographe: Salpétriètre, Vilette, Poissonière, Charles Michel... On introduisit en légende une distinction entre les couloirs de bus ouverts aux vélos et les autres aménagements cyclables, distinction qu'on ne parvint pas à reporter correctement sur la carte: la petite rue Charles Hermite aurait eu bien du mal à accueillir la voie de bus que la carte indiquait!
Ayant sans doute donné pleine satisfaction, ces erreurs furent reconduites dans l'édition 2005, augmentées d'autres, de plus en plus nombreuses, dans les relevés d'itinéraires cyclables.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu